Français  |  Mission  |  About us  |  Disclaimer  |  Contact  |  What's new  |  FAQ  |  Search  | 

Welcome to The Heritage Web Site

MY HERITAGE
New Heritage
Main Page
New Account
Set as Homepage
My Account
Logout
GOLDEN JUBILEE
Statistics
DIDARS
COMMUNICATE
Forums
Guestbook
Members List
Recommend Us
NEWS
Recent News
Timelines
Ismaili History
Today in History
LEARN
Library
Youth's Corner
Ginans
FAIR
FAIR-TV
Gallery
Photo Album
Others
Poll
Old or New Heritage Web Site?

· Old ismaili.net better
· New ismaili.net better
· No preference for me

Results | Polls


Votes: 559

www.ismaili.net :: View topic - MALI, BURKINA FASO, COTE D'IVOIRE VISITS
FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups  ProfileProfile   
Login to check your private messagesLogin to check your private messages

MALI, BURKINA FASO, COTE D'IVOIRE VISITS
Goto page 1, 2  Next
 
Post new topic   Reply to topic    www.ismaili.net Forum Index -> Padhramnis, Mulaquats and Didar
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Mon Apr 21, 2008 9:17 am    Post subject: MALI, BURKINA FASO, COTE D'IVOIRE VISITS Reply with quote

No Didar expected but dates of visit will be most probably as follow:

Mali: Arrival in Bamako at 1pm on 23rd April
Mopti 24 April: Opening of the Grande Mosquée de Mopti and the Market with President Amadou Toumani

Burkina: 25-27 April

Ivory Coast: 28-30 April

Senegal: 1st May [Maybe few hours only]

May 1st [Late evening]: Arriving Paris.

These visits in West Africa are mostly official visits to meet Governments and for Cultural and Development projects.


Last edited by Admin on Sat May 31, 2008 11:43 pm, edited 3 times in total
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Mon Apr 21, 2008 10:41 am    Post subject: Reply with quote

http://www.maliweb.net/category.php?NID=29739&intr=

Inauguration de la mosquée rénovée et du nouveau marché de Mopti : Les ressortissants à Bamako préparent une grande fête et de retrouvaille

La ville de Mopti se prépare activement pour la cérémonie d'inauguration de la grande mosquée rénovée et du marché construit. L'événement, qui verra la participation du président de la République, Amadou Toumani Touré et du Prince Karim Aga Khan, aura lieu le 24 avril prochain, dans la Venise malienne où les populations et les ressortissants à Bamako sont en train de préparer une grande fête populaire et de retrouvaille autour des idéaux communs pour le développement de la localité.

La capitale de la 5ème région s'apprête a accueillir l'un de ses évènements phares de l'année 2008. Il s'agit de la cérémonie d'inauguration de la grande mosquée de vendredi rénovée et du marché nouvellement construit. Les deux travaux ont été réalisés par Aga Khan Trust For Culture (AKTC) une composante du Réseau Aga Khan de Développement (AKDN).

Cette organisation intervient dans notre pays depuis plus de 25 ans dans les domaines de la micro finance, la culture, le social, l'économie. Déjà, en février 2005, le Mali avait reçu son Altesse Karim Aga Khan, l'imam des musulmans chiites ismailis et qui dirige le Réseau.

La coopération entre les deux parties avait conduit à la signature, le 1er août 2005, d'un Accord d'établissement.

Le 22 février 2006, Aga Khan Trust For Culture signait un mémorandum de coopération avec le ministère de la Culture pour la conservation de l'architecture en terre au Mali. Ses interventions ont débuté par les travaux de restauration de la grande mosquée de Mopti Komoguel I, qui seront suivis par les mosquées de Djingarey Ber à Tombouctou et celle de Djenné.

Le Réseau intervient dans beaucoup d'autres secteurs de développement socio-économique dans la ville de Mopti dont le marché de Machigadji nouvellement construit. L'inauguration de ces deux infrastructures est considérée comme un événement majeur pour les ressortissants du cercle de Mopti à Bamako.

L'Association des ressortissants du Cercle de Mopti à Bamako, qui n'est pas pour le moment formalisée, entend faire de la manifestation une grande fête populaire, mais aussi un cadre de retrouvaille. Selon son président provisoire, Cheick Hamala Traoré, des cars seront mis gratuitement à la disposition de ressortissants pour se rendre à la cérémonie. "Nous voulons que les ressortissants se sentent concernés. Tous ceux qui le désirent peuvent se rendre à travers nos cars qui prendront le départ à Magnambougou Wèrèda, devant la pâtisserie escale " a indiqué M. Traoré.

Abondant dans le même, Sory Kémésso, chargé à la communication de l'Association, d'ajouter qu'il s'agit d'une retrouvaille des ressortissants pour faire du Cercle de Mopti un pôle de développement économique.

Pour lui, La commune de Mopti avec les autres (Kona, Soufouroulaye, Sendiké, Fatoma, Soye, Dialoubé, Korientzé et Sokoura) regorgent d'immenses potentialités agro-sylvo-pastorales qui ne sont pas suffisamment mises en valeur. C'est pourquoi, il croit qu'une association des ressortissants sera la bienvenue pour un développement harmonieux. "Celle-ci n'aura d'autre ambition que le développement du Cercle de Mopti dont toutes les communes sont situées sur le fleuve Niger dont elles peuvent davantage profiter pour l'amélioration des conditions de vie des populations " a insisté M. Kémésso.

Youssouf CAMARA

Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
kmaherali



Joined: 27 Mar 2003
Posts: 9949

PostPosted: Tue Apr 22, 2008 4:48 pm    Post subject: Reply with quote

Inauguration of the renovated mosque and the new market: Nationals in Bamako preparing a major celebration and reunion

Posted: 21 Apr 2008 05:52 PM CDT

Maliweb - translated via Google.

The city of Mopti is actively preparing for the renovated and built market. The event, which will see the participation of the President of Republic , Amadou Toumani, Prince Karim Aga Khan, will be held on April 24 next, Malian where people and nationals in Bamako are preparing a big party and reunion around common ideals for the development of the resort.

The capital of the 5th region is a welcome one of the flagship events of the year 2008. This is the inaugural ceremony of the Grand Mosque Friday renovated and newly built market. Both work has been carried out by the Aga Khan Trust for Culture (AKTC) a component of Network Aga Khan Development (AKDN).

The organization is active in our country for over 25 years in the areas of micro-finance, culture, social affairs, the economy. Already, in February 2005, Mali had received His Highness Karim Aga Khan, Imam of the Ismaili Shia Muslims and who heads the Network.

Cooperation between the two sides led to the signing on 1 August 2005, an agreement of establishment.

On February 22, 2006, Aga Khan Trust for Culture signed a memorandum of cooperation with the Ministry of la Culture for the conservation of earthen architecture in Mali. Its operations began with the restoration works of the Great Mosque in Mopti Komoguel I, which will be followed by Ber Djingarey mosques in Timbuktu and Djenne.

The Network is active in many other areas of socio-economic development in the city of Mopti whose market Machigadji newly constructed. The opening of these two facilities is regarded as a major event for nationals of the circle of Mopti in Bamako.

The Association nationals Circle Bamako to Mopti, which is not yet formalized, intends to make the event a big party, but also a part of reunion. According to its provisional president, Cheick Hamala Traoré, the cars will be made freely available to citizens to go to the ceremony. “We want the citizens to feel involved. Those who wish can go through our cars, which will start at Magnambougou Wèrèda before the pastry stop,” said Mr. Traoré. Traoré.

Echoing the same, Sory Kémésso charged to the statement of the Association, adding that this is a reunion of nationals to Circle Mopti a hub of economic development.

For him, commune with other replete with enormous potential agro-sylvo-pastoral which are not sufficiently developed. Therefore, it believes that a combination of nationals will be welcome for harmonious development. It is left with no other ambition than the development of the Circle of Mopti which all municipalities are located on the Niger River in which they can further benefit for the improvement of living conditions of the people” said Mr Kémésso. Kémésso.
Back to top
View users profile Send private message
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Wed Apr 23, 2008 4:07 am    Post subject: Reply with quote

H.H. The Aga Khan has arrived this 23rd April 2008 in Mali with Prince Rahim, Prince Hussain and Princess Khaliya.
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
fayazskarim



Joined: 17 Aug 2007
Posts: 4

PostPosted: Wed Apr 23, 2008 7:09 am    Post subject: Reply with quote

<P class=MsoNormal style="MARGIN: 0in 0in 10pt"><SPAN lang=FR><FONT face=Calibri>Ya ali madad et félicitation á la population du Mali ainsi qu’á la visite de MHI en Afrique de l’ouest</FONT></SPAN></P>
Back to top
View users profile Send private message
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Wed Apr 23, 2008 7:47 pm    Post subject: Reply with quote

http://www.maliweb.net/category.php?NID=30022

Aga Khan : Un prince au Mali
L'Aube, 24/04/2008 E-mail Imprimer

Mercredi, 23 avril, le président de la République, Amadou Toumani Touré a accueilli un illustre hôte. Il s’agit du prince Aga Khan, qui effectue une visite de quatre jours dans notre pays. Un séjour qui le conduira à l’intérieur du pays, à la rencontre des communautés à la base.

C’est au tour de 13 heures que l’avion du prince s’est posé sur le tarmac de l’Aéroport International de Bamako-Sénou. Au bas de la passerelle pour accueillir Aga Khan, le président de la République accompagné du Premier ministre, des membres du gouvernement et les représentants du corps diplomatique.

Après le salut au niveau de la haie d’honneur, le président et son hôte ont regagné le salon d’Honneur. C’est là que le prince Aga Khan a donné un point de presse, retraçant l’objet de sa visite consistant à venir faire le point sur ce qui a été déjà fait par le réseau Aga Khan et définir par la même occasion, les nouveaux objectifs. Le tout en accord avec les autorités du pays et les communautés locales.

« Nos actions futures cibleront non seulement les populations du milieu urbain mais également celles vivant dans le milieu rural », a déclaré Son Altesse Aga Khan qui a par ailleurs tenté de rassuré sur les bonnes perspectives qu’offre la collaboration entre notre pays et le réseau qui portant son nom. « En partant d’ici nous allons avec un agenda stimulant pour les années à venir », a-t-il conclu.

Notre pays et le réseau Aga Khan entretiennent une coopération vieille de 25 années, avec des investissements qui ciblent le plus souvent des activités économiques. Depuis 2003, cette collaboration s’est élargie aux activités culturelles et sociales s’inscrivant surtout dans l’accord d’établissement que le Mali a signé avec l’Imamat Ismaïli et le réseau Aga Khan pour le développement.

Associé majoritaire de la société Embalmali fabriquant des sacs en polypropylène, le Fonds Aga Khan qui détient aujourd’hui 51% des actions de la compagnie Aérienne du Mali, intervient également dans le secteur eau au Mali où, à coté de l’Etat malien, il détient 34% des actions dans le cadre d’un contrat de partenariat Etat-Fonds Aga khan signé officiellement le 14 octobre 2005.

A l’ordre du jour de cette visite de quatre jours qu’effectue dans notre pays, son Altesse Aga Khan, s’inscrit l’inauguration, ce matin, de la mosquée de Komoguel I dont le revêtement a été refait avec une participation financière de la fondation Aga Khan qui développe parallèlement un certain nombre de programmes et d’activités dans les domaines de l’éducation, de la santé, du développement rural et de la société civile.

En 2006 les actions du réseau ont été essentiellement centrées sur l’identification de sites d’intervention de la fondation en vue de la mise en œuvre d’un programme de développement intégré dans la région de Mopti.

Créée en Suisse en 1967, la fondation Aga Khan est une agence de développement privé, internationale et non confessionnelle. Sa principale vocation consiste à trouver des solutions durables à des problèmes de fond comme la pauvreté, la faim, l’analphabétisme et la maladie.

Oumar Diamoye
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Wed Apr 23, 2008 7:52 pm    Post subject: Reply with quote

http://www.maliweb.net/category.php?NID=30011


Diplomatie
Visite de son Altesse l'Aga Khan : En toute amitié et toute fraternité
L'Essor, 24/04/2008

L'inauguration de la Grande mosquée rénovée de Mopti et de celle de Djingarey Ber à Tombouctou constituera le temps fort du séjour du Prince.

Plus qu'un partenaire, c'est un grand ami du Mali qui est en visite officielle dans notre pays depuis hier : Son Altesse l'Aga Khan. Le Prince qui n'en est pas à son premier séjour au Mali a été accueilli avec tous les honneurs dus à son rang par le président de la République Amadou Toumani Touré.

Après le cérémonial d'accueil (exécution des hymnes, revue des troupes, salut aux corps constitués et un tour du côté des troupes de danse), l'illustre visiteur qui est accompagné de membres de sa famille, s'est entretenu avec le chef de l'État dans le salon présidentiel de l'aéroport international de Bamako-Sénou.

L'entretien durera juste un quart d'heure. A sa sortie, son Altesse Karim Aga Khan s'est adressé à la presse pour faire part de sa joie de retrouver notre pays. "Je suis heureux de retourner au Mali. Au cours de ce séjour, nous ferons le point des activités que nous avons initiées ici et évaluer les progrès qui ont été faits. Nous allons également profiter de notre visite pour définir de nouveaux objectifs avec les autorités et les communautés locales dans le cadre du développement. Nous aurons au Mali un agenda stimulant et chargé dans les années à venir", a dit en substance le chef spirituel des Ismaïlis et président du groupe Imamat Islamaili.

Après ce bref contact avec la presse, le président de la République et son hôte mirent le cap sur l'hôtel de l'Amitié où sont installés le Prince et les membres de sa délégation. En fin d'après-midi, l'Aga Khan et le président Touré ont eu un nouveau tête-à-tête au palais de Koulouba.

La séjour du Prince le conduira à partir d'aujourd'hui à Mopti où il inaugurera la Grande mosquée de la ville rénovée grâce à un financement du Trust Aga Khan pour la culture. Il se rendra ensuite à Tombouctou toujours en compagnie du président Touré pour inaugurer la mosquée de Djingarey Ber, également restaurée grâce à son Altesse.

Il faut rappeler que l'Aga Khan est un grand ami de notre pays où il s'est venu à maintes reprises. En effet, le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) est présent chez nous depuis plus de 25 ans. Le Réseau intervient principalement dans les activités économiques.

Il a fallu attendre 2003 pour le voir s'intéresser aux activités culturelles et sociales dans notre pays. Ces activités s'inscrivent dans le cadre de l'accord d'établissement que le Mali, l'Imamat Ismaïli et l'AKDN ont signé en août 2005.
La Grande mosquée de Mopti et la mosquée de Djingarey Ber à Tombouctou ont été justement restaurées dans le cadre des activités de Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) qui a signé en février 2006 un mémorandum de coopération avec le ministère de la Culture pour la conservation de l'architecture en terre au Mali.

A travers un autre accord de collaboration signé en juin 2006 avec le Musée national, l'AKTC s'est engagé à appuyer cet établissement culturel afin de créer un inventaire informatisé des collections et des archives digitalisées d'images et des sons. Tout comme il envisage d'assurer la rationalisation du stockage des collections archéologiques et textiles dans les réserves. L'AKTC a déjà assisté le Musée national dans la construction d'un nouveau bloc de conservation.

Autre structure du prince Aga Khan très active dans notre pays : le Fonds Aga Khan pour le développement économique
(AKFED). Ce fonds est partenaire majoritaire dans la société Embal-Mali qui s'occupe de la fabrication de sacs en polypropylène depuis 1999. Il est aussi le partenaire stratégique (plus de 51% des actions) dans la Compagnie aérienne du Mali (CAM) depuis février 2005. L'AKFED est également présent (34%) aux côtés de l'État dans société Énergie du Mali (EDM) dans le cadre d'un cadre d'un contrat de partenariat que les deux parties ont signé en octobre 2005.

Le groupe s'investit également dans notre pays dans le domaine de la microfinance à travers l'Agence Aga Khan pour la microfinance (AKAM) qui a mis en place en 2005 une première agence de microfinance dénommée PAMF-Mali, une fondation à but non lucratif de droit malien. La première agence PAMF-Mali a été ouverte en mars 2006 à Mopti. Depuis son démarrage dans la ville de Mopti et son extension début 2007 aux autres cercles de la région, PAMF-Mali a distribué plus de 604 millions Fcfa. Elle compte plus de 3000 clients dont des groupes d'agriculteurs et de femmes.

En ce qui concerne la Fondation Aga Khan (AKF), elle développe des programmes et des activités dans notre pays dans les domaines de l'éducation, de la santé, du développement rural et de la société civile. L'AKF assiste actuellement l'hôpital mère-enfant, le Luxembourg, et les hôpitaux publics en aidant à la formation de leur personnel en informatique, hygiène hospitalière, en gestion de déchets biomédicaux, en pharmacie, en imagerie.

D'autre part, le programme d'éducation de l'AKF s'intéresse à la mise en oeuvre d'un programme d'amélioration des écoles dans le cadre d'un programme de développement intégré.

M. KEITA


SON ALTESSE L'AGA KHAN, UNE ASCENDANCE ILLUSTRE

C’est à l’âge de 20 ans, le 11 juillet 1957, que Son Altesse l'Aga Khan devient imam (chef spirituel) des musulmans chiites ismailis. Il est le 49è imam héréditaire des musulmans chiites ismailis et descend directement du Prophète Mohamed (PSL) par son cousin et gendre Ali, le premier imam, et son épouse Fatima, fille du Prophète.

Fils du Prince Aly Khan et de la Princesse Tajuddawlah Aly Khan, l'Aga Khan naît le 13 décembre 1936 à Genève. Il passe sa petite enfance à Nairobi, au Kenya, et poursuit ses études secondaires à l'école Le Rosey en Suisse. En 1959, il obtient le diplôme d'histoire islamique (B.A. Honors) à l'université de Harvard aux États-Unis.

A l’instar de son grand-père, Sir Sultan Mahomed Shah, l'Aga Khan, depuis son accession à l’imamat en 1957, n’a cessé de se préoccuper du bien-être de l’ensemble des musulmans, s’attachant en particulier à relever les défis posés par l’accélération des mutations historiques en cours.

Aujourd’hui, les ismailis vivent disséminés dans quelque vingt-cinq pays, principalement en Asie centrale et occidentale, en Afrique et au Moyen-Orient, ainsi qu'en Amérique du Nord et en Europe occidentale. Durant les quatre dernières décennies, la plupart de ces régions ont connu des bouleversements politiques et économiques considérables. Face à ces changements, l’Aga Khan n’a cessé d’adapter le système d'administration complexe de la communauté ismailie, mis en place par son grand-père pendant l'ère coloniale, à ce monde nouveau d’États-nations, qui a crû en taille et en complexité avec l’indépendance des Républiques d’Asie centrale de l’ex-Union Soviétique.

L'Essor, est seul responsable du contenu de cet article
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Thu Apr 24, 2008 7:43 am    Post subject: Reply with quote

http://www.maliweb.net/category.php?NID=30034&intr=

Coopération
Son Altesse le prince Aga K han : En visite à Bamako depuis hier
Nouvel Horizon, 24/04/2008

Il était 13h00 mn temps universel quand l’avion de marque LX-PK de son Altesse le Prince Aga Khan, accompagné de sa famille, atterrissait hier à l’aéroport international de Bamako-Sénou. A sa descente d’avion, il fut chaleureusement accueilli par le président de la République du Mali, M. Amadou Toumani Touré, Chef de l’Etat qui lui a souhaité un agréable séjour sur la terre africaine du Mali.



C’était en présence du Premier ministre Modibo Sidibé, accompagné de plusieurs membres du gouvernement et de l’ensemble du protocole de la République.

L’OBJECTIF DE LA VISITE

Après un entretien solennel avec le Chef de l’Etat dans le salon d’honneur de l’aéroport international de Bamako-Sénou, son Altesse le Prince Aga Khan a eu des échanges avec la presse malienne. Au cours de ce point de presse, le Prince s’est dit très heureux de l’accueil chaleureux qui lui a été reservé par les autorités maliennes.



Ce retour dans notre pays entre dans le cadre d’un partenariat dynamique. Il s’agit, pendant cette visite, de pouvoir faire le point de différentes actions de développement entreprises dans notre pays en partenariat le Réseau Aga Khan de Développement (AKDN). Mais aussi, d’afficher de nouveaux objectifs en faveur du développement de la communauté aussi bien locale que nationale.

Pour terminer, il a souhaité la réussite des actions antérieures et espéré pouvoir retourner avec un nouveau agenda. Son Altesse Aga Khan, accompagné du Prince Rahim, du Prince Hussain et de la Princesse Khaliya, va effectuer du 23 avril au 1er mai 2008 une visite dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Mali, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Il s’agit pour eux de mesurer les progrès des programmes de l’Imamat et de l’AKDN déjà prévus dans la région.

SON ALTESSE AGA KHAN

C’est à l’âge de 20 ans, exactement le 11 juillet 1958 que son Altesse Aga Khan devient le 49ème Imam, chef spirituel des musulmans chïïtes imamites ismaïli. Il est Imam héréditaire et descendant direct du Prophète Muhammad par son cousin et gendre Ali, premier Imam, et son épouse Fatma fille du Prophète.

Son Altesse privilégie la spiritualité et la philosophie de l’Islam et de sa foi, qui demandent la tolérance et le respect de la dignité de l’homme, la plus noble création d’Allah. Fidèle à cette vision de l’islam et à cette tradition de compassion envers l’humanité, il a installé un cadre institutionnel très élaboré dans les pays. Ce qui vise à renforcer les capacités et améliorer la qualité. Sous son regard, le cadre s’est transformé en Réseau Aga Khan de Développement (AKDN).

L’OBJECTIF DU RESEAU AKDN

Ce groupe d’organismes a pour rôle d’améliorer les conditions de vie et de promouvoir le progrès social dans les régions spécifiques du monde en développement. En effet, dans cet pays, ces institutions oeuvrent au bien commun de tous, sans distinction de confession ni d’origine. Leurs actions concernent les domaines de l’éducation, de la santé de l’architecture de la promotion du développement rural et de l’entreprise privée.

Le Réseau Aga Khan de Développement existe depuis 25 ans. Au Mali, il s’investit à travers les activités culturelles et sociales. Ces activités s’inscrivent d’ailleurs dans le cadre d’un Accord d’Etablissement signé le 1er août 2005 entre la République du Mali et l’Imam Ismaïli et le Réseau Aga Khan de Développement.

Au Mali, le réseau est actionnaire dans plusieurs sociétés telles la société Embalmali depuis 1999 avec 51% des actions, la Compagnie Aérienne du Mali, depuis le 25 février 2005, et dans l’Energie du Mali avec 3% depuis 14 octobre 2005.

En outre, avec le ministère de la Culture, un mémorandum de coopération a été signé le 22 février 2006 pour la Conservation de l’architecture en terre au Mali. Il a participé également à la construction de la Grande Mosquée de Mopti terminée en 2006. Le réseau est actuellement engagé pour la restrauration de la Mosquée de Djingareyber à Tombouctou. Egalement, ce réseau a des actions dans les sociétés de microfinance.

Bref, d’énormes programmes du réseau sont envisagés dans le domaine de la construction des écoles, de la lutte contre la maladies tels que le VIH/Sida, toujours dans le cadre du développement du Mali.

En dehors de notre pays, ce réseau existe dans plusieurs pays africains. Au cours de sa visite avec la délégation qui l’accompagne, son Altesse aura des rencontres avec le président de la République et inaugurera par la suite plusieurs nouveaux projets de réhabilitation culturelle à Bamako, Mopti et Tombouctou avant de s’envoler dans d’autres pays africains le 26 avril 2008 qui marquera la fin de sa visite au Mali.

Hady BARRY
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Thu Apr 24, 2008 7:49 am    Post subject: Reply with quote

http://www.maliweb.net/category.php?NID=30027

Le prince aga Khan depuis hier au Mali : Faire le point des activités de la fondation AKFD (Aga Khan de Développement)
L'Indépendant, 24/04/2008

Le Prince Aga Khan, accompagné d’une importante délégation, est arrivé hier mercredi au Mali pour une visite d’Etat. Il a été accueilli à sa descente d’avion, à l’aéroport de Sénou, par le Président de la République Amadou Toumani Touré. Celui-ci était entouré du président de l’Assemblée nationale, Dioncouda Traoré, du Premier Ministre, Modibo Sidibé et de plusieurs membres du gouvernement.



Arrivé à l’aéroport de Sénou à 13 heures précises, le Prince Aga Khan a eu droit à un accueil digne de son rang de la part des autorités maliennes.



Au bas de la passerelle, il a été accueilli par le président de la République, Amadou Toumani Touré. Après l’exécution des hymnes nationaux du Pakistan et du Mali, son Altesse Aga Khan a été conduit à la loge présidentielle où il a fait une courte déclaration à l’endroit des journalistes de la presse nationale et internationale. L’objet de sa visite, a-t-il déclaré, est de faire le point de ses activités au Mali.



En effet, du 23 au 26 avril, le Prince Aga Khan va séjourner chez nous. Aujourd’hui, jeudi, il va procéder à l’inauguration de la mosquée restaurée de Mopti, en compagnie du président ATT, avant de visiter les équipements marchands.



Présent au Mali depuis plus de 25 années, le réseau Aga Khan de Développement (AKDN) y a beaucoup investi.



Dans le développement économique, il détient une participation majoritaire dans la société Embalmali (fabrication de sacs en polypropylène). Il est aussi le partenaire stratégique avec 51% des actions dans la Compagnie Aérienne du Mali. Il contrôle également les 34% du capital de l’Energie du Mali (EDM). Les 66 % restant aux mains de l’Etat.



Dans le domaine de la culture, l’AKTC a signé, le 22 février 2006, un mémorandum de coopération avec le Ministère de la Culture pour la conservation de l’architecture en terre au Mali. Parmi ses interventions, la restauration de la Grande Mosquée de Mopti, terminée en juin 2006.



L’AKTC est actuellement en train d’exécuter les travaux de restauration de la Mosquée de Djingarey ber à Tombouctou (la restauration complète, en quatre phases, prendra fin en 2010). Une intervention sur la mosquée de Djenné est envisagée en 2008.



En outre, un accord de collaboration a été signé avec le Musée National du Mali.

Dans le cadre de cet accord, l’AKTC a appuyé l’informatisation du Musée en vue de la création d’un inventaire informatisé des collections et des archives digitalisées d’images et de sons et a assuré la rationalisation du stockage des collections archéologiques et textiles dans les réserves. L’AKTC a aussi assisté le Musée dans la construction d’un nouveau bâtiment de conservation.



Dans la micro finance, le groupe Agence Aga Khan a créé la première Agence de Micro Finance (PAMF- Mali) à Mopti, en mars 2006. Depuis son démarrage à Sévaré et son ouverture à la clientèle rurale des Cercles de Bandiagara, Bankass, Djenné, Douentza, Mopti et Youmarou, soit sept Cercles sur huit de la région de Mopti, la PAMF-Mali a déjà déboursé 604 millions de FCFA. PAMF-Mali qui a, actuellement, environ 3 000 clients, privilégie le travail avec les groupes organisés, tels que, des groupes d’agriculteurs en milieu rural et des groupes de femmes en zone rural et urbaine.



Dans le domaine de la santé, AKF développe des programmes d’activités de développement. C’est dans ce cadre que la Fondation assiste actuellement l’Hôpital Mère Enfant, ainsi que les hôpitaux publics en renforçant la formation de leur personnel en informatique, en hygiène hospitalière et en gestion des déchets biomédicaux, en pharmacie, en biologie, en imagerie. En plus de cela, AKF offre des formations en gestion et en comptabilité destinées au personnel administratif de l’Hôpital.



Dans le cadre de la prévention contre le Sida, le programme Santé de AKF assiste les entreprises AKFED à développer la compétence pour la lutte contre le VIH /SIDA afin de pouvoir développer des connaissances et des réponses au sein même de ces entreprises.

Pierre Fo’o MEDJO et Moulaye HAIDARA

*(Stagiaire)
L'Indépendant, est seul responsable du contenu de cet article
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
kmaherali



Joined: 27 Mar 2003
Posts: 9949

PostPosted: Thu Apr 24, 2008 8:28 am    Post subject: Reply with quote

AKDN Update: Photographs and speech.

http://www.akdn.org/news/2008april23_photos.html
Back to top
View users profile Send private message
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Thu Apr 24, 2008 9:07 am    Post subject: Reply with quote

Discours par Son Altesse l'Aga Khan


Discours prononcé par Son Altesse L'Aga Khan à la Cérémonie d’inauguration de la Grande Mosquée de Mopti
Le 24 avril 2008


Bismillah-hir-Rahmanir-Rahim

Excellence Monsieur le Président de la République,
Messieurs les Ministres,
Monsieur le Gouverneur de la Région de Mopti,
Monsieur le Maire de la Communauté Urbaine de Mopti,
Messieurs le Chef du village et les notables de Komoguel, l’Imam de la Mosquée
Chers Invités,
Mesdames et Messieurs,

Asalaam-o-aleikum

Je suis extrêmement heureux de pouvoir inaugurer aujourd’hui la Grande Mosquée de Mopti dite de « Komoguel » nouvellement restaurée et de visiter tout à l’heure les divers travaux d’amélioration de l’environnement qui se poursuivent dans le quartier historique de Komoguel.

J’aimerais remercier tout particulièrement Monsieur le Président de la République et le Ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales pour leur présence ici aujourd’hui et pour le soutien que le gouvernement, les autorités régionales et Monsieur le Maire Oumar Bathily et la municipalité, le Comité de la Mosquée ainsi que le Comité local pour le Développement de Komoguel ont apporté à ce projet.

Ce projet revêt une importance qui va bien au-delà de la réhabilitation matérielle de la structure architecturale de la mosquée.

L’histoire de la Ummah garde en effet en mémoire le prestige et le rayonnement des grandes mosquées du Mali. A l’apogée de l’empire, au 8ème siècle, c’est à partir de ces hauts lieux du savoir, véritables centres intellectuels et spirituels, que l’islam s’est propagé à travers l’Afrique. C’est donc un immense privilège pour moi de pouvoir restaurer ces magnifiques mosquées. Que ce soit ici à Mopti, à Djenné ou à Tombouctou, la grande tradition d’architecture en terre a été ravivée et les nouvelles compétences acquises pourront désormais être appliquées à toutes les constructions en terre, qu’elles soient destinées à la pratique de la foi ou à un usage profane.

Et cette œuvre de revitalisation des mosquées se déploie petit à petit aux quartiers alentour pour englober tout l’habitat situé à l’ombre des minarets. Quel magnifique symbole de voir que l’aboutissement de cet effort de réhabilitation des mosquées est l’amélioration de la qualité de vie des populations qui vivent à leur rythme !

La restauration de la Grande Mosquée de Mopti est le fruit d’une collaboration étroite entre le Ministère de la Culture et la Direction Nationale du Patrimoine Culturel (DNPC), les autorités régionales et locales, le Comité de la Mosquée et le Trust Aga Khan pour la culture, ainsi que de l’engagement dévoué de nombreux professionnels et artisans, qu’il s’agisse des architectes, des conservateurs, des maçons, des briquetiers, des crépisseurs, des ferronniers, des charpentiers, des potiers ou des électriciens.

Ce projet a permis de combiner les techniques modernes de préservation du patrimoine avec des procédés et des matériaux traditionnellement utilisés dans la construction d’ouvrages en terre. La contribution des quelques maçons qui maîtrisent encore la technique du banco pourri a également permis de former plus de 30 jeunes qui assureront la transmission de ce savoir-faire traditionnel à la génération suivante.

Ceci est particulièrement pertinent au Mali où les artisans traditionnels risquent de disparaître petit à petit, emportant à jamais avec eux le savoir-faire et les connaissances accumulées par les générations précédentes de bâtisseurs. Ainsi, la restauration de cet important monument a-t-elle été l’occasion de perpétuer une tradition et d’assurer également la conservation future du bâtiment avec des techniques appropriées, appliquées avec compétence.

De nombreux autres bâtiments et hameaux en terre du pays, qui sont sans doute moins visibles mais néanmoins significatifs dans le contexte de la région, attendent d’être inspectés et protégés d’urgence et vont requérir une large coopération d’institutions nationales et d’organisations internationales. C’est encourageant de savoir que le Mali a été sélectionné pour accueillir cette année la conférence internationale TERRA sur les constructions en terre. Dans les années à venir, l’AKTC projette de contribuer à cet effort international non seulement en restaurant des bâtiments importants, mais en établissant également, en collaboration avec le Ministère de la Culture, un inventaire national des structures en terre qui apparaît de plus en plus urgent au regard des multiples menaces et de la détérioration croissante du patrimoine en terre du pays.

Parallèlement à la restauration de la Grande Mosquée, le Trust a lancé, en collaboration avec la communauté urbaine de Mopti et d’autres agences de l’AKDN, un projet pilote pour améliorer la qualité de vie des habitants des quartiers environnants en répondant à quelques-uns de leurs besoins les plus pressants. L’engagement d’AKTC s’est d’abord concrétisé par l’amélioration de l’accès à l’eau et à un meilleur réseau sanitaire et la mise en place de projets de développement social, de , formation professionnelle et de micro-finance.

Si ces programmes de gestion de l’environnement autour des mosquées partent du principe que toute la population doit bénéficier de l’amélioration de sa qualité de vie, ce travail s’inscrit cependant dans une vision plus globale du développement urbain.

C’est en effet ma crainte que la modernisation de la ville entraîne une augmentation de la spéculation immobilière ou un développement incontrôlé des infrastructures touristiques qui finissent par engloutir les mosquées dans le tissu urbain. Nous constatons, hélas, dans nombre de métropoles de la Ummah, que les minarets de nos mosquées, symboles altiers de notre foi du haut desquels résonne le adhan, se sont perdus au milieu des barres de HLM et noyés dans le brouhaha de la ville.

Mon espoir est que la réhabilitation des quartiers autour des mosquées permette de préserver et de protéger cet héritage de notre glorieux passé qui mérite notre respect et notre admiration.

Et c’est notre devoir de musulmans de contribuer à cet effort et de l’encourager, comme nous le rappelle le Saint Coran en nous ordonnant de laisser le monde dans un état meilleur que celui dans lequel nous l’avons reçu et en nous enjoignant de nous entraider dans l’accomplissement des bonnes œuvres.

Merci
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Thu Apr 24, 2008 9:10 am    Post subject: Reply with quote

Discours de Son Altesse l’Aga Khan au
Dîner officiel offert par le Président de la République du Mali
le 23 avril 2008


Excellence Monsieur le Président de la République,
Excellence Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,
Monsieur le Premier Ministre,
Messieurs les Ministres,
Excellences Messieurs les Ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi tout d’abord de remercier le Président, le gouvernement et la population du Mali pour l’accueil chaleureux que vous m’avez réservé et pour la généreuse hospitalité que vous me témoignez.

Permettez-moi aussi, Monsieur le Président, de vous dire à quel point je suis touché et honoré d’être élevé à la dignité de Grand Croix de l’Ordre National du Mali. Le fait de recevoir la plus haute distinction de la République du Mali et d’entendre vos mots si aimables et si élogieux, est pour moi le témoignage de l’estime et de la considération du peuple du Mali et de vous-même. Sachez, Monsieur le Président, que cette estime et cette considération sont partagés et reflètent les liens qui nous unissent depuis bien longtemps.

Les liens formels de l’imamat avec l’Afrique de l’Ouest remontent ainsi aux années 1960 lorsque, tout jeune imam, j’ai eu l’occasion de visiter plusieurs pays de la région. Mais nos liens informels remontent à bien plus longtemps. Les historiens parlent en effet d’échanges au 12ème siècle entre les érudits de l’Université de Sankoré à Tombouctou et ceux d’al-Azhar, l’institut universitaire fondé au Caire au début du 10ème siècle par mon ancêtre, l’imam-calife fatimide al-Muizz.

Au cours de mes nombreux voyages dans la région durant les quarante dernières années, j’ai pu mesurer l’importance des projets qui contribuent de façon constructive au développement et ceci a conforté certaines de mes convictions.

Tout d’abord, les défis du développement offrent également la possibilité de créer des opportunités dans une partie du monde qui possède un riche patrimoine culturel.

Ensuite, que des partenariats avantageux entre le secteur public et le secteur privé peuvent renforcer la capacité de chacun à contribuer à l’amélioration de la qualité de vie et à redonner de l’espoir dans des environnements pauvres en ressources.

Enfin, qu’en renforçant les infrastructures, en introduisant des innovations et en facilitant les synergies entre les pays de la région, les fruits du développement peuvent avoir un impact plus large et plus profond sur les populations.

Je voudrais donc saisir cette opportunité pour féliciter le gouvernement du Mali pour l’engagement et la diligence avec lesquels, sous la direction clairvoyante de Votre Excellence, il encourage les partenariats et le recours à des approches innovatrices afin de répondre aux défis clés du développement.

Nous espérons, de répondre à la vision que nous avions partagée avec Votre Excellence, Monsieur le Président, lors de mon séjour au Mali en octobre 2003. A cet égard, permettez-moi, Votre Excellence, de vous exprimer mon admiration pour l’ambition que votre gouvernement et vous-même affichez pour le pays à travers la mise en œuvre du Programme de développement économique et social (PDES). Cet engagement courageux et déterminé, qui accompagne les efforts de la société civile, contribuera, j’en suis sûr, à permettre à la population du Mali de progresser et d’atteindre une meilleure qualité de vie.

Pour ce qui est de l’avenir, j’entrevois des possibilités accrues de moderniser les infrastructures d’éducation et d’améliorer la qualité de l’environnement rural pour lutter contre les problèmes préoccupants de l’urbanisation qui surgissent sous la pression démographique à travers toute l’Afrique et particulièrement dans la sous région.

Je voudrais vous assurer ce soir que mon objectif est de pouvoir continuer à travailler avec le gouvernement et le peuple du Mali pour qu’ensemble, nous puissions relever les défis du futur.

Merci
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Fri Apr 25, 2008 12:27 am    Post subject: Reply with quote

What id the legacy of Tombouctou? What was the exchange o Al-Azhar with the scholars of Mali in the 11th-12th Century.

Here is a web site that can give us some idea of our interest in the region:

http://www.muslimmuseum.org/LegacyOfTibmuktu.aspx
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Fri Apr 25, 2008 12:30 am    Post subject: Reply with quote

What is the legacy of Tombouctou? What was the exchange o Al-Azhar with the scholars of Mali in the 11th-12th Century.

Here is a web site that can give us some idea of our interest in the region:

http://www.muslimmuseum.org/LegacyOfTibmuktu.aspx
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
Admin



Joined: 06 Jan 2003
Posts: 2529

PostPosted: Fri Apr 25, 2008 12:51 am    Post subject: Reply with quote

http://www.maliweb.net/category.php?NID=30073





L'édifice religieux qui fait partie du patrimoine national a été entièrement rénové grâce au Trust Aga Khan pour la culture.

La ville de Mopti était hier en effervescence pour deux bonnes raisons : l'inauguration de la Grande mosquée et celle du nouveau marché de la ville.

La mobilisation de la population a été à la hauteur de l'importance des deux événements. Les Mopticiens ont en effet réservé un accueil mémorable au président de la République, Amadou Toumani Touré, et son Altesse l'Aga Khan, venus inaugurer la Grande mosquée rénovée de Mopti située au quartier Komoguel I. Même la chaleur accablante qui sévit actuellement n'a en rien tempéré l'ardeur et l'enthousiasme des habitants de la "Venise malienne".

Hier, il était 8h15 quand l'avion transportant le chef de l'État s'immobilisa sur le tarmac de l'aéroport Ambodedjo de Sévaré où régnait une animation des grands jours. Le président de la République sera accueilli à sa descente d'avion par le maire de Mopti, Oumar Bathily. Après la traditionnelle remise de calebasse d'eau et de colas, Amadou Toumani Touré passera en revue un détachement des forces armées, avant de saluer les corps constitués. Il s'installera ensuite dans le salon d'honneur de l'aéroport. Mais pas pour longtemps.

En effet, 30 minutes plus tard, l'avion de l'Aga Khan atterrissait. L'illustre hôte sera accueilli à son tour par le chef de l'État. Quelques minutes plus tard, le cortège officiel s'ébranla pour la ville de Mopti. Mais le convoi ne pouvait que progresser à vitesse de caméléon, tant les deux côtés de la voie qui relie l'aéroport à la ville de Mopti étaient noires de monde. C'est donc longtemps après s'être ébranlé que le cortège arriva sur la place de la mosquée.

La Grande mosquée de Mopti qui vient d'être restaurée a été classée au patrimoine national du pays en 2005. L'édifice religieux fut construit entre 1936 et 1943 sur le site d'une mosquée antérieure datant de 1908.

La mosquée actuelle était en péril quand le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) entreprit sa restauration en 2004. Les travaux durèrent deux ans. La restauration de la Grande mosquée s'est faite selon les techniques traditionnelles de construction en terre. La méthode a eu l'avantage de revitaliser ces techniques tout en faisant du chantier un véritable conservatoire des métiers et du savoir faire traditionnels.

La restauration de la mosquée a permis de combiner les techniques modernes et traditionnelles de construction, a expliqué hier Son Altesse l'Aga Khan, dans sons discours. Un des défis majeurs de cette restauration a consisté à enlever la carapace de ciment qui recouvrait les parties supérieures et qui avait causé de nombreuses altérations à l'édifice.

Les travaux de restauration ont porté sur l'ensemble de l'imposant bâtiment. Ils se poursuivent d'ailleurs par l'assainissement des alentours de la mosquée et du quartier, par la création d'espaces et de services publics destinés à la communauté. Ces activités s'intègrent dans le cadre général des objectifs du Réseau Aga Khan de développement et sont complétés à Mopti par les réalisations de la fondation et de l'agence Aga Khan pour la microfinance.

Le président Amadou Toumani Touré a chaleureusement remercié l'Aga Khan et tous ceux qui ont contribué à la réalisation du joyau. "Je ne peux pas être plus fier", a sobrement résumé le chef de l'État, avant d'évoquer la restauration de la mosquée de Djingarey Ber à Tombouctou grâce au même Trust Aga Khan pour la culture.

Amadou Toumani Touré a par ailleurs annoncé que la célèbre mosquée de Djenné sera, elle aussi, rénovée. La cérémonie a pris fin par la visite guidée de la mosquée. Son Altesse l'Aga Khan a ensuite poursuivi son séjour en se rendant à Tombouctou.

Dans l'après-midi, le chef de l'État a présidé une autre cérémonie majeure : l'inauguration du marché "Machingadjé" de Mopti. Nous reviendrons sur cet événement dans notre prochaine édition.

Envoyés spéciaux
S. DOUMBIA et A. SISSOKO
L'Essor, est seul responsable du contenu de cet article
Back to top
View users profile Send private message Visit posters website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    www.ismaili.net Forum Index -> Padhramnis, Mulaquats and Didar All times are GMT - 5 Hours
Goto page 1, 2  Next
Page 1 of 2

 
Jump to:  
You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB 2.0.1 © 2001, 2002 phpBB Group




Fatal error: Call to a member function Execute() on a non-object in /home/heritage/web/webdocs/html/includes/pnSession.php on line 400